Earth is Full. Go Home

Go Ahead, Make My Day


05 février 2008

5 fevrier 2008

:: the last one ::
05.02.08

CLOSED

Posté par pixie à 14:27 - Commentaires [69] - Permalien [#]

Commentaires

    Hein ?
    Mais ! Non !

    Posté par m'aime que, 05 février 2008 à 14:46
  • non non non non ! pitiéééé
    : (

    Posté par nap, 05 février 2008 à 15:08
  • Oh !

    Bonne route,alors.

    Posté par Kaia, 05 février 2008 à 15:37
  • Roh mais t'as rouvert les comm' pour l'occasion ?!
    C'est joliment paradoxal. Bon courage pour la suite, take care

    Posté par la traductrice, 05 février 2008 à 15:40
  • Oh nooon.
    Tes jolis mots me manqueront. Et il y avait visiblement une jolie personne derrière ces mots. Alors bonne chance!

    Posté par Eva, 05 février 2008 à 16:29
  • Oh c'est triste. J'adorais te lire, pixie, tes vieux billets comme les récents, je me reconnaissais tellement dans ce que tu écrivais...

    Posté par Cécile, 05 février 2008 à 16:31
  • Help - Bug circuits centraux -
    Where're you my little Pixie ?

    Posté par Schawari, 05 février 2008 à 16:59
  • alors soit, si c'est le moment de dire ce qu'on ressent aussi joliment et clairement que quand on l'écrit, c'est peut être mieux comme ça.
    je garde à l'esprit que derrière les mots ne se cachent pas un personnage mais une personne.
    je te souhaite de te sentir bien. et rien de plus.

    Posté par Kundie, 05 février 2008 à 18:01
  • snif :'(.

    Posté par Kalenovsky, 05 février 2008 à 19:11
  • Soit, je ferais mon deuil en silence alors, j'espère juste très sincèrement que l'on restera en contact comme il a été jusqu'à maintenant...
    Je t'embrasse

    Posté par Tim, 05 février 2008 à 19:50
  • wouah ! ce fût brusque.
    J'espère te revoir bientôt, j'adore te lire et te relire. dommage que tout disparaisse ainsi
    Bises

    Posté par nina, 05 février 2008 à 20:29
  • Pourquoi ce besoin chez les bloggers de mettre une fin si abrupte à leurs écrits...? Je finirai peut-être par le comprendre un jour. Mais ça finit toujours comme ça. C'est le "brûlez tout" du Mallarmé agonisant qui veut que son oeuvre soit détruite. Sauf que les auteurs de blog continuent à vivre, c'est là où la comparaison atteint ses limites ! Ils ne nous offrent jamais une happy end.

    Anyway. Have a good life !

    PS : t'as jamais répondu à mon mail. C'est vilain.
    rePS : je pense que c'est bien que tu arrêtes. Ou du moins que tu essaies d'arrêter. Ca te permettra d'un peu moins réfléchir, et qui sait de "vivre un peu plus" (je sais pas si ça veut dire grand chose).

    Posté par coudercos, 05 février 2008 à 22:46
  • ça va me manquer de ne plus traîner ici

    Bonne continuation

    Posté par sophie, 05 février 2008 à 22:51
  • M'est avis que Drummer Boy a dû remuer des choses...
    Tes écrits me manqueront.

    Posté par Feu, 05 février 2008 à 23:45
  • Rah, c'est dommage parce que tu avais vraiment une plume.
    J'ai aimé te lire, je trouvais ça juste doux et joli.
    En espérant que le libre que tu voulais faire se fasse avec de la magie et de la tendresse en tranche fine !
    Dommage, vraiment.

    Posté par lune, 06 février 2008 à 00:10
  • Snif.
    C'est un peu abrupt comme fin.
    Tes mots me manqueront.
    Je te souhaite le meilleur pour la suite.

    Posté par Penny, 06 février 2008 à 10:08
  • m'aime que : eh si ...

    nap : ...

    kaia : et moi qui me demandais si tu étais toujours là, après tout ce temps...

    la traductrice : merci. I'll keep in touch.

    Eva, Cécile, Kundie, Kalenovsky, Sophie, Lune, Penny : MERCI. Mille fois merci.

    Tim : ma boîte mail est toujours ouverte. Je t'embrasse.

    Scha : bug circuits centraux ... oui, on peut dire ça comme ça. A très vite ma belle.

    Nina : Je trouve aussi que c'est dommage, mais c'était nécessaire. Bises aussi.

    Coudercos : Je réponds à tous les mails que je reçois, sauf les mails d'insulte qui passent direct en spam.
    Et crois-moi, des choses j'en vis. Des belles et des douloureuses. Sinon qu'aurais-je eu à raconter?

    Feu : pas Drummer Boy, non. Ou en tous cas, pas seulement lui.

    Posté par pixie, 06 février 2008 à 12:08
  • fermer le blog et rendre à nouveau les com accessibles, c'est bien un truc de monstre d'égoisme.
    cet ego sur pattes reviendra montrer son nombril tôt ou tard, le nombre de fois où celà devait être la dernière... Cette disparition est aussi sûre que l'enfant qu'elle était sûre de faire avec Teddy.

    Posté par GaelleElodiKnoll, 06 février 2008 à 12:11
  • tiens... le liseron est de retour.

    Posté par Rocket, 06 février 2008 à 12:23
  • Mademoiselle Knoll : cette obsession vis-à-vis de Teddy devient extrêmement suspecte. Tous tes charmants mails ne parlent que de lui. Super louche, si tu veux mon avis.

    rocket : elle va drpolement s'ennuyer maintenant. Mas bon elle a d'autres cibles.

    Posté par pixie, 06 février 2008 à 12:34
  • Alors donc, une bonne nouvelle et une mauvaise, la bonne : les commentaires sont ouverts, la mauvaise : hum mway mais les posts sont fermés.

    Je me souviens de la dernière fois que tu as voulu arrêter... Tu avais fini par revenir, pour mon plus grand plaisir. Je ne sais pas ce que ça donnera cette fois, mais je te souhaite vraiment, sincèrement, une très bonne continuation, et surtout : prends soin de toi.

    Posté par Ménille Avénale, 06 février 2008 à 13:19
  • Je venais isi, tous les jours, admirative et silencieuse. Comment peut-on faire passer autant de choses avec une fluidité pareille? Quand je vois les merdes qu'on publie tous les jours (et qui se vendent!) et ta manière d'écrire, je me dis que les maisons d'édition ont de la merde dans les yeux. Bref, pas de polémique.
    Ca me manquera. Beaucoup. Mais y'a des choses auxquelles il faut savoir mettre fin.
    Take care Pixie.

    Posté par MILK, 06 février 2008 à 13:37
  • "Ici" avec un c, c'est mieux qu'avec un s. Et ça fout moins la honte.

    Posté par MILK, 06 février 2008 à 13:38
  • ménille : merci beaucoup. Malgré ce qu'affirme Mlle Koll, je n'ai pas dit que cet arrêt était définitif. La fermeture de cet endroit-ci l'est, mais la suite je ne la connais pas. D'ailleurs ceux/celles qui m'envoient leur adresse mail seront mis au courant s'ils souhaitent savoir un jour si je me planque ailleurs.

    MILK : Tu me laisses sans voix, je ne sais pas comment te remercier.

    Posté par pixie, 06 février 2008 à 16:39
  • oh my little pix, I'll miss you...
    étrange de pouvoir enfin laisser des mots dans cet espace maintenant clos.
    j'espere que c'est une décision qui te permettra d'avancer et de rencontrer le bonheur que tu mérites...
    Et si tu reviens un jour, ici ou ailleurs, let me know...

    Posté par pema, 06 février 2008 à 17:49
  • .

    Posté par Electron, 06 février 2008 à 18:44
  • ah mais non mais non ! alors comme ça je reviens comme une fleur après une semaine, m'attendant à trouver quelques articles frais pondus pour le plaisir du lecteur, et je tombe la dessuuuus... enfin c'est pas comme si c'était la première fois. du coup...ben jvais attendre et voir. see ya.

    Posté par magui, 06 février 2008 à 19:04
  • je veux bien savoir ou tu te planques si jamais un jour tu te planques ailleurs En attendant, bonne continuation. (Une fidèle lectrice silencieuse)

    Posté par trimpagnelle, 06 février 2008 à 19:58
  • Euh alors ok, dans ce cas, tu as mon adresse sur ce commentaire et oui, je souhaite être mise au courant si tu rouvres un jour, ailleurs.

    Posté par Ménille Avénale, 06 février 2008 à 20:00
  • Je me permets de reproduire le mail que je t'avais envoyé, même s'il est long et s'il date maintenant, puisque tu ne l'as sans doute jamais reçu. Tu verras que ce n'était pas un mail d'insulte qui a fini dans tes spams

    "Salut !

    Oui j'emploie tout de suite le ton qu'adopterait un bon pote parce que je suis encore dans l'illusion de te connaître. Et d'ailleurs, je devrais peut-être m'excuser. Je viens littéralement de t'ingurgiter. Eh oui, pendant les trois dernières semaines, j'ai lu toutes les notes de ton blog. Après les avoir méticuleusement copiées-collées une à une (!), je les ai lues... un peu partout : dans le métro, dans mon lit, sur mon canapé. Peut-être un peu trop vite d'ailleurs. Je me suis fait le best-of (pas sûr que le terme soit très approprié) des deux dernières années de ta vie en trois semaines. Tu m'as agacé (souvent), tu m'as fait rire (parfois), tu m'as intéressé (toujours).

    Et puis soudain le choc, en arrivant à la dernière note. Fichtre. Elle vit en même temps que moi, au présent, là, en simultané. Tu n'es plus un personnage. Je ne vais plus être en contact avec un passé un peu lointain... Je sais que je ne lirai pas les nouvelles notes comme j'ai lu toutes les autres. Je ne sais pas si ça sera mieux ou moins bien. Mais ça sera différent, c'est sûr.

    Je crois que j'ai envie de dire merci. Certes, tu ne m'as donné que ton quotidien. Mais aussi des réflexions, des émotions et des secrets... alors qu'on ne se connaît pas. Et puis tes messages un petit goût d'Australie. J'y suis moi-même allé deux fois, à Brisbane et à Sydney, reçues par des familles locales et j'en garde un très bon souvenir. C'était très agréable de le raviver à travers la lecture de ton blog.

    Bref "j'aime beaucoup ce que vous faites, vraiment. Changez rien, hein."

    David
    (oui, je sais - ben j'ai pas choisi, hein.)

    PS : tu vois qu'il n'y a pas que des filles qui lisent ton blog
    rePS : je viens moi-même de commencer l'écriture d'un blog... je pense que la lecture du tien m'a sans doute motivé. Et donc, si jamais tu as une minute, en voici l'adresse : http://timelessmoron.blogspot.com/

    Posté par coudercos, 06 février 2008 à 21:02
  • J'étais toujours là,j'ai continué à suivre en silence tout ce temps... Tu étais dans mon netvibes.
    Prends bien soin de toi.Et c'est un vrai,pas un banal take care.
    Je t'embrasse,tiens,pour la peine.

    Posté par Kaia, 06 février 2008 à 22:58
  • fichtre alors on en retrouve du monde ici quand les commentaires sont ouverts!

    Posté par Rocket, 06 février 2008 à 23:05
  • C'était bien ici.
    Ce cadre noir, un peu solennel, c'était un joli lieu de parole.
    Quand j'ai vu, hier soir, que tu fermais, je n'ai pas voulu réagir tout de suite. J'ai bien fait je crois car j'aurais pu m'emporter. J'aurais pu concevoir des regrets.
    Aujourd'hui, dans le bus, j'ai écouté The Magic Numbers, My Chemical Romance et Herman Dune, tous découverts grâce à toi. Et je me suis dit que tous ces morceaux mis bout-à-bout, ça donnait une certaine image de toi, une jolie harmonie musicale qui ressemblait à tes mots, et qui prolongeait leur présence.
    C'est beau comme tu as tracé ton chemin durant ces années, avec cette conviction d'être en progrès, de faire des choix, de les assumer. C'est l'exemple d'une force, comme on n'en voit pas, comme on ne l'imagine même pas peut-être.
    Tout cela va me manquer, c'est évident. Mais j'ai apprécié ce bout de chemin en ta compagnie (zut, mais je ne t'ai pas déjà écrit une lettre d'adieux il y a un an ?).
    Je me relis et je vois bien que c'est un peu confus tout ça.
    Mais ce que je voudrais te dire, chère Pixie, c'est que je te souhaite le meilleur. Que je garde espoir qu'il y ait une suite, et que j'espère que j'en serai...

    Posté par Tidoum, 06 février 2008 à 23:53
  • c'est fou le progrés : on "rencontre" la vie des gens. ce qu'ils veulent bien nous en dire. on se retrouve, dans certains mots, certaines phrases, certaines situations... On s'attache. On se sent proche. Sans même savoir où est cet autre qui nous laisse partager un bout de sa vie. On pense à Pixie en entendant certaines choses, dans certaines situations... Alors que Pixie, si on la croisait, on la reconnaitrait même pas. Parcequ'en fait, Pixie, on l'a connait pas.
    C'est sympa le progrés. Ces "rencontres". Qui prennent de l'importance.
    Quotidiennement on vient voir comment va Pixie.
    Witch "the one" it will be today.
    Et d'un seul coup, Pixie s'en va.
    D'un seul coup, mais en laissant à ces "rencontré(e)s" un droit de réponse, un droit d'au revoir, d'au relire.
    Je sais que je viendrais encore quotidiennement voir si Pixie est revenue...
    Je sais que dans mes liens, il restera toujours un endroit pour donner l'illusion que Pixie est toujours là!
    Et j'espère bien qu'un jour, Pixie viendra me faire un ptit coucou pour me dire "hey! viens voir par là..."!
    J'aimais ton blog peut être plus que tous les autres.
    Peut être était ce celui dans lequel je me retrouvais le plus.
    Peut être ta plume est celle qui me manquera le plus.
    Alors ce soir je suis un peu décue...
    Et donc je suis un peu perdue dans l'enchainement de mes idées pour ce commentaire.
    Je crois que MILK a trouvé le mot juste : ta fluidité est rare et bien des fois je me suis dit "comment est ce possible que je veuille être écrivain quand je sais que des gens écrivent si mieux que moi et que bien d'autres!"

    Je suis déçue donc, de m'être attachée à une "rencontre" irréelle, incensée, floue, mais tellement vraie, un peu triste aussi...
    Mais je comprends. Peut être pas les raisons du départ, mais le départ lui même.

    C'est bien la premiere fois que j'écris quelque chose d'aussi long (sans même me relire) à quelqu'un que je ne connais pas.
    Pixie, vraiment il faut que tu reviennes, ici ou ailleurs, et que tu me le dises, tu es vraiment la seule personne que je lise qui donne autant d'elle même. Tant qu'on sais rien qu'en te lisant que tu es une personne absolument admirable.

    Je concluerais simplement ce commentaire d'une longueur indécente, en te disant chére Pixie, que je suis heureuse d'avoir connue cette part de toi que tu nous as si justement livrée.

    MERCI. MERCI. (pas de partir hein!!! d'être venue!)
    [ euh... je dois faire un peu fan hystérique là non? :s ... désolée! ]

    Posté par Ma, 07 février 2008 à 01:37
  • Ca va me manquer. Tu vas me manquer. Bientôt une nouvelle Australie pour toi j'espère, là-bas au bout du monde ou à Paris. L'excitation, les émotions, les sensations. Parce qu'il faut ça pour Vivre.
    Good luck and take care

    Posté par Titania, 07 février 2008 à 02:19
  • I'll miss you :'(

    Posté par L., 07 février 2008 à 11:18
  • pema : mais nous on se voit bientôt à Paris, non? le 15, c'est ça?

    electron : ok

    magui : attendre et voir, c'est ce que je vais faire aussi

    trimpagnelle : alors il me faut ton adresse email, mademoiselle!

    Ménille : tu seras mise au courant, promis.

    Coudercos : je te confirme ne jamais l'avoir reçu, un mail comme ça ne s'oublie pas... (et les David, je m'en souviens aussi!). Merci INFINIMENT.

    Kaia : je comptais même t'écrire dans pas longtemps pour savoir si tu jouais quelque part en ce moment, si tout allait bien... Je t'écrirai bientôt. Je t'embrasse.

    rocket : c'est dingue hein... ça fait super chaud au coeur.

    Tidoum : je suis vraiment, vraiment contente de t'avoir fait découvrir de la musique. Merci pour la gentillesse de ton commentaire. Tu seras de la suite, promis, mais il me faut ton adresse email pour t'en informer. Je t'embrasse. Merci encore.

    Ma : Euh non mais là les mecs il faut arrêter, vous allez me faire chialer, AAAH. Coment est-ce que je peux répondre à des choses comme ça, moi?? Je suis super touchée. Super émue. MERCI.

    Titania : L'Australie est un rêve qui s'éloigne un peu plus chaque jour. Mais des émotions aussi fortes j'en vis partout où j'ai la chance de rencontrer des gens que j'aime. Vous allez me manquer aussi...

    L : oh... Moi aussi

    Posté par pixie, 07 février 2008 à 12:35
  • (Et dire que je n'ai jamais osé t'écrire,moi,c'est fou ce que je peux être nulle parfois.)
    Anytime you want,mademoiselle,ma boîte mail est ouverte.Sur scène,a priori,bientôt.A la radio,bientôt aussi.
    J'attends ton mail.

    Posté par Kaia, 07 février 2008 à 12:52
  • je te lis depuis le début, sans jamais faire de commentaires : la comparaison ne serait pas flatteuse pour moi et ma plume hésitante ! mais tu vas me manquer ! c'est étrange quand même de s'attacher à des personnes que l'on ne connait pas ! bonne route

    Posté par bibiche, 07 février 2008 à 12:57
  • Je te souhaite le bonheur Miss.
    Une lectrice silencieuse qui espère être (bientô ,) informée d'une éventuelle reprise de plume...

    Posté par Caballo Diablo, 07 février 2008 à 13:13
  • kaia : je t'ai écrit sur naive_song, je ne sais pas si tu utilises encore cette adresse.

    bibiche : depuis le début-début? WOW. Vous n'êtes pas nombreux dans ce cas-là Merci. Merci. Merci.

    Posté par pixie, 07 février 2008 à 13:14
  • Caballo Diablo : Si tu veux être informée il me faut ton adresse mail

    Posté par pixie, 07 février 2008 à 13:15
  • Graoux

    C'est commes les autres Pixies hein, tu vas revenir plein de fois et tu vas sortir des albums solos après avoir pris trente kilos de plus?

    je te schaime.

    Posté par Tigre, 07 février 2008 à 13:30
  • mon Tigrou : EXACTEMENT! (mais sans les trente kilos, hein). Je te schaime encore plus.

    Posté par pixie, 07 février 2008 à 13:37
  • Alors ça y est... Tu t'en vas... Je te laisse partir non sans un petit pincement au coeur... Deux sont les bloggueuses qui m'ont donné envie d'écrire mes propres névroses... Toi et Sskizo... Peut-être que le jour où j'aurai tout exorcicé, je cesserai moi aussi d'écrire. Enfin, je ne sais pas en fait. On verra. En tout cas, merci pour ce que tu m'a donné depuis que je te lis. L'impression d'être moins seule. Prends soin de toi ma belle. Et à un de ces jours j'espère.

    Posté par TinyLizzie, 07 février 2008 à 14:10
  • depuis le "début-début" oui ! j'espère que si tu remplis de nouvelles pages blanches j'aurai le plaisir de les lire !

    Posté par bibiche, 07 février 2008 à 15:01
  • Et encore une lectrice silencieuse !
    Juste pour dire que si tu reviens, ailleurs, je serais ravie de te relire et que tes mots me manqueront, ça c'est certain (surtout pendant la pause déj').
    Bonne continuation Mamzelle Pixie.
    Je laisse mon e-mail, au cas où...

    Posté par Comadivine, 07 février 2008 à 19:06
  • Faute de temps, je ne passe qu'aujourd'hui...
    Je te souhaite les meilleures choses, sincèrement.
    Que les belles choses soient devant toi !
    A bientôt, peut-être.

    Posté par Maya, 07 février 2008 à 20:35
  • Je suis pas du genre groupie, et les rares fois où il m'arrive de faire ma groupie je le fais en silence. Mais quand même si tu reviens un jour tu me dis? C’était drôlement sympa de faire ta connaissance, j’espère que tu trouveras tes réponses. Good luck, mind yourself, little elf.

    Posté par caro, 07 février 2008 à 23:08
  • ah ba si tu peux aussi me prévenir si tu vas te réfugier ailleurs, j'en serais ravie =)
    Et j'adore Joseph Arthur grâce à toi ! Comme quoi tu apportes vraiment beaucoup à chaque personne qui passe par là... A bientôt donc

    Posté par Nina, 08 février 2008 à 12:51

Poster un commentaire